Respirer pour se trouver

Comment se (re) trouver? Pour commencer, je vous partage ici un conseil que j’ai donné à un être cher, il n’y a pas 15 minutes.

“STP, prends une grande respiration, maintenant. Prends cette grande respiration qui t’aidera à passer au travers de toutes les émotions que tu es en train de vivre. Ensuite, prends une deuxième respiration profonde et inspire de l’énergie pure, renouvelée. Lorsque tu expireras, laisse partir tout ce qui ne te sert plus. Puis, respire normalement et sens l’énergie circuler pendant que tu respires. Suis les mouvements de ton ventre.”

Respirer, dessin Zabzenlab

S’enraciner pour se trouver

Vous sentez-vous un peu perdu(e) en ce moment? La situation que nous vivons au niveau mondial est exceptionnelle. En effet, nous sommes nombreux à vivre une situation inhabituelle de confinement. « Ma bonne dame, j’ai 70 ans et je n’ai jamais connu ça! » Bon, je n’ai pas 70 ans, mais ma mère pourrait vous le dire, qu’elle n’a jamais connu cela. D’ailleurs, elle me l’a dit pas plus tard que dimanche.

Quand nous nous sentons perdu(e), c’est souvent que nous manquons d’enracinement. Nous nous sentons appelés dans des millions de directions et nous commençons quelque chose. Ensuite, la minute d’après, nous sommes interpellés par autre chose et nous voilà partagés, incapables de nous en tenir à une direction en particulier.

Or, la solution est simple pour se (re) trouver. Il suffit de faire quelques pas en étant présent. Alors, vous remarquez la perfection du moment parce que vous venez de vous connecter à la terre, de vous « grounder » comme disent les Québécois. Plus vous vous enracinez, plus votre chemin devient clair.

S’enraciner, image Pixabay

Trois façons rapides de me connecter à la terre.

  • Faire quelques pas pieds nus sur des surfaces naturelles (si possible à l’extérieur). À ce moment-là, observer les sensations sous les pieds (orteils, voûte plantaire, talon). Ensuite, appeler l’énergie de la terre et lui demander de recycler ce qui ne me sert plus.
  • Suivre les 6 étapes de la méthode d’enracinement.
  • Suivre la recommandation du “Défi des 100 jours pour vivre la magie au quotidien” dont j’ai déjà parlé et se relier au 1er chakra. C’est-à-dire m’asseoir sur le sol. Amener mon attention à ma base (le premier chakra, au niveau du périnée). Visualiser une lumière rouge. Chanter le son « om ». Plusieurs fois par jour.

Cesser de diluer notre énergie pour se trouver

Diluer notre énergie, photo Pixabay

Si vous passez du temps à faire des choses qui ne servent pas votre mission de vie, vous épuisez votre énergie vitale. Bon, allez, je vous donne quelques exemples : passez-vous du temps à regarder des séries ou des infos qui alimentent vos peurs? Cherchez-vous des coupables à la situation actuelle? Ruminez-vous les difficultés que vous traversez?

De plus, vous usez aussi votre énergie vitale si vous passez du temps avec des personnes qui ne vous aident pas dans votre développement personnel. Par exemple, vous fréquentez des personnes par habitude. Vous vous sentez vidé(e) quand vous les quittez. Mais vous continuez à les voir, parce que, quand même, vous les connaissez depuis longtemps. Et puis, elles ne comprendraient pas. Etc. Alors, imaginez le tableau si vous fréquentez des personnes qui vous épuisent habituellement et que vous leur parler de vos/leurs difficultés? C’est une double peine. 

Épuisement. Image de Gerd Altmann pour Pixabay

Trouver et servir notre mission de vie

Peut-être savez-vous intuitivement que vous êtes sur terre pour accomplir quelque chose? Peut-être avez-vous trouvé cette mission, mais ne savez pas comment vous y prendre et/ou vous cherchez des excuses? Peut-être encore aimeriez-vous trouver votre mission de vie?

Eh bien, c’est le moment de prendre le temps de réfléchir à la raison pour laquelle vous êtes sur cette planète et de mettre votre énergie au service de cette mission.

Là, je ne vous dis pas de changer radicalement de vie. Je vous recommande simplement de passer un peu de temps à faire des activités que vous aimez, comme dessiner, peindre, bricoler, danser, etc. avec les personnes que vous aimez. Enfin, dans la mesure du possible, hein?!

Photo Pixabay

Prendre le temps de regarder et d’écouter nos enfants. 

Cette période de notre vie est peut-être le moment d’enfin passer du temps avec nos enfants. Oui, je sais, nombre d’entre nous devons télétravailler tout en gardant nos enfants. Mais bon, nous passons moins de temps dans nos déplacements, n’est-ce pas? Alors, nous pouvons utiliser ce temps pour prendre le temps d’observer nos enfants. Juste les laisser être.

Là encore, j’en réfère au Défi des 100 jours. « Considérez les enfants non pas comme des petits à qui il faut tout apprendre, mais comme de vieilles âmes qui choisissent de s’incarner en cette période agitée pour apporter amour et tendresse. »

Et pour finir, je veux juste penser à celles et ceux qui aimeraient avoir des enfants et qui n’en ont pas, ainsi qu’à celles qui sont en train de mettre au monde des enfants en ce moment et à tous ces enfants qui naissent dans “cette période agitée…pour apporter amour et tendresse”. Je sais je me répète. C’est juste pour être sûre que le message passe bien!

Je vous laisse la parole

Chacun d’entre vous a sûrement un truc, une pensée, un conseil, pour aider les autres à mieux vivre une période différente, voire difficile. Prenez la parole dans les commentaires!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

MAGNE · 20 mars 2020 à 05:40

Bonjour Isabelle,
J’ai découvert votre site il y a quelques semaines.Comme beaucoup je suis conditionné par la vie trépidante d’une grande ville, et par toutes nos activités professionnelles et autres.. Il y a quelques mois j’ai décidé de retrouver mon corps en essayant surtout de trouver des petits moments quotidiens, pour respirer, reprendre des techniques de sophrologie ou de Karaté que je pratiquais mais pas asez assidument.Les 7 clés m’ont donné beaucoup d’indicatons et de repères.
Aujourd’hui , confiné à mon domicile , j’en profite pour travailler quotidiennement tous ces exercices.Ainsi je pratique matin et soir des séances de respirations en pleine confiance, puis je me consacre à un des 5 katas du karaté shotokan,que je visualise , puis j’exécute en prnant soins de chaque stade respiratoire.J’utilise alors le kimé et le kiai pour obtenir tension et force avec le soutien du hara.Avec ces exercics appropriés et la techniquesde respiration, j’utilise l’ énergie de manière ciblée et précise. La répétition constante d’un exercice aide le Karateka à utiliser le Ki rapidement et inconsciemment. Il n’y pense plus, mais vide son esprit et se concentre sur la technique. Le Ki coulera automatiquement à un moment donné, pour ainsi dire, exactement là où le Karatéka en a besoin.Merci Isabelle pour votre site et blog, dans cette période difficile pour tout le monde , ces techniques nous permettent de nous retrouver et aussi de changer nos habitudes..

    Isabelle Burcheri · 20 mars 2020 à 10:23

    Bonjour!
    Je suis très touchée par votre témoignage. Prise à mes nombreuses occupations, j’avais un peu délaissé mon blog. La vie m’y a ramenée cette semaine avec le confinement, lorsque je me suis demandé comment je pourrais continuer à aider les gens, alors que je ne peux plus les toucher physiquement (avec le shiatsu). Votre message me montre que j’ai fait un bon choix.
    Je suis contente de vous lire et de ce que vous m’apprenez sur le Karaté. C’est une discipline qui m’intéresse et que j’espère pratiquer un jour. Quand vous écrivez “Le Ki coulera automatiquement à un moment donné, pour ainsi dire, exactement là où le Karatéka en a besoin”, c’est exactement ce qui se passe aussi en Shiatsu et en Reiki. Ah! nous avons tellement à apprendre de toutes ces disciplines ancestrales et de la sagesse qu’elles véhiculent.
    J’ai aussi envie de vous dire “bravo” pour votre pratique quotidienne. Pensez à vous remercier vous-même pour ces exercices énergétiques que vous faites. Car oui, vous êtes confiné, comme nous tous, mais vous auriez pu vous consacrer à votre divan et vos écrans. Vous avez fait un autre choix et pouvez le célébrer! AU plaisir, Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *