« Bien avant l’utilisation des aiguilles, les acupuncteurs étaient sans doute des acupresseurs » , Thierry Janssen. [1]

Je pratique le shiatsu, art de massothérapie japonais, comprenant notamment des acupressions. Une séance de shiatsu se déroule traditionnellement au sol, sur futon, par-dessus les vêtements. Toutefois, cette discipline s’adapte parfaitement sur table ou sur chaise, selon les besoins.

Objectifs du shiatsu

Le shiatsu vise à défaire les blocages énergétiques à l’origine des malaises et des tensions, puis à harmoniser la circulation du Ki (énergie vitale) dans le réseau de méridiens (canaux).  Ce résultat est  notamment obtenu en tonifiant des zones de « vide » énergétique et en dispersant l’énergie là où elle est en excès.

Ainsi, le shiatsu aide le corps à retrouver ou maintenir son potentiel optimal de santé. Il aide également la personne à avoir une plus grande conscience de soi. Parce que les malaises peuvent être physiques, émotionnels ou mentaux, le shiatsu agit sur ces trois niveaux.

À quoi s’attendre dans une séance de shiatsu?

Cette technique comprend des appuis (ou pressions), des mobilisations et des étirements, qui se font toujours dans le respect des limites de la personne. Entre autres, les manœuvres que j’exécute sont des :

  • rotations articulaires (poignet, épaule, hanche et cheville).
  • étirements, membres supérieurs et inférieurs, hanche, cou.
  • flexions et extensions pour le pied, par exemple.
  • pressions qui peuvent être plus ou moins profondes et plus ou moins prolongées, sur les trajets des méridiens et certains points en particulier, appelés « tsubos ». C’est pour cela que l’on parle d’acupression.

Y a t’il un lien avec la Médecine traditionnelle chinoise (MTC)?

Certaines approches de Shiatsu, dont celle que je pratique, sont basées sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Ainsi, lorsque je fais un shiatsu symptomatique, j’utilise les connaissances que j’ai apprises dans ce domaine. Sinon, le « travail » se « décide » intuitivement, en fonction de ce que je « lis » du corps de la personne.


« De la même manière que nous lirions du braille, nos doigts sur le corps du partenaire décryptent les déséquilibres, tant physiologiques que psychiques, et ce toucher délivre en retour un message très précis aux différents plans de l’être » , Isabelle Laading. [2]

Quels sont les effets du shiatsu?

En premier lieu, le shiatsu, comme toutes les techniques de massothérapie, procure de la détente. Le simple fait que la personne soit étendue, pendant une heure, dans une ambiance sécuritaire et calme, en compagnie d’une thérapeute qui veille à son bien-être, enclenche son système nerveux parasympathique. C’est la partie de notre système nerveux qui est responsable de la détente, mais aussi du gain d’énergie et de sa mise en réserve.

Cet effet tranquillisant et régénérant est renforcé par le fait que la personne est touchée. En effet, le toucher est l’un des besoins primaires et essentiels des êtres humains. De cette façon, la personne se libère pour un temps du stress qu’elle vit au quotidien et de tous les malaises qui peuvent en découler. Son corps se prépare à mieux se défendre des attaques extérieures. La circulation sanguine et la respiration sont améliorées. Le système immunitaire est renforcé.

Bien entendu, travailler physiquement sur certaines zones du corps permet d’amener de la vitalité dans la zone en question ou une zone qui lui est associée. Par exemple, quand je veux aider la personne à détendre ses épaules, je peux travailler directement les épaules ou la hanche, qui lui est associée. Lui masser les pieds va lui permettre de s’enraciner davantage. Cela va aussi favoriser la circulation au niveau des trapèzes et des épaules.

Ce que nous disent nos malaises

Quotidiennement, nous vivonsavec de nombreux malaises dont nous ne sommes même pas conscients pour la plupart. La raison en est que nous y sommes habitués et nous avons “autre chose à faire”, d’autres causes de préoccupation. De toute façon, nous pensons que nous n’avons pas « de pouvoir sur eux ». Or, ces malaises sont là parce qu’ils ont quelque chose à nous « dire ». En les contactant, nous pouvons d’une part en prendre conscience, les accueillir et d’autre part, agir pour les transformer.

En effet, les recherches sur les thérapies alternatives des 20 dernières années montrent que le corps est capable de transformer ses propres malaises[1]. Quand la personne vient me voir, nous faisons « un tour de ses malaises ». Par exemple, reprendre contact avec ses douleurs dorsales ou articulaires permet de ne plus les considérer comme « normales ». Cela permet ainsi d’accueillir le fait qu’elles soient là et qu’elles aient quelque chose à « dire ». Puis d’accélérer le processus de transformation avec l’aide du shiatsu, par le biais de la massothérapie et du rééquilibrage énergétique.

Organes, Entrailles et méridiens

De plus, en MTC, on considère que les Organes (Cœur, Foie, Poumon, Rate, Maître Cœur, Rein), les Entrailles (Intestin Grêle, Vésicule biliaire, Gros Intestin, Triple Réchauffeur et Vessie) et leurs méridiens associés, ont des fonctions plus grandes que celles qui sont habituellement admises par la médecine scientifique occidentale. Ainsi, par exemple, travailler le méridien du Cœur a des effets bénéfiques sur la circulation sanguine et sur l’anxiété. Travailler celui du Foie améliore la réponse au stress, diminue les tensions musculaires et agit sur le cycle menstruel. Équilibrer le méridien de la Rate améliore la digestion et aide la personne à perdre du poids, etc.

Essayez pour voir!

La shiatsu étant une discipline ancestrale qui n’a cessé de s’améliorer au fil du temps, il faudrait un livre complet pour en expliquer tous les bienfaits. D’ailleurs, de nombreux livres lui sont consacrés. Mais aucune lecture ne sera jamais aussi parlante qu’une expérimentation. Prenez rendez-vous!

Sources


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •