QU’EST-CE QUE LE REIKI ?

Le Reiki est une méthode manuelle de soin énergétique, originaire du Japon. Il vise à rééquilibrer l’organisme, en stimulant ou relançant la circulation du Ki. Il est intéressant de savoir que le Reiki peut être pratiqué sur des humains, des animaux ou des plantes.

Si vous n’arrivez pas sur ce site pour la première fois, vous savez déjà que le Ki (aussi appelé Qi ou Chi) est, de façon très résumée, une forme d’énergie, de vitalité, une force de vie, qui circule dans notre corps.

Rei signifie universel, c’est-à-dire qui concerne l’univers entier et qui s’applique à tout. Ce terme englobe les dimensions physique, mentale et spirituelle.

Par conséquent, la pratique du Reiki vise à réunir notre Ki et le Ki universel. Ou encore à amener du Ki universel dans les parties du corps qui en ont besoin, dans le but de rééquilibrer l’ensemble. Ce “Super Ki” est tiré des mains du praticien par le corps du receveur et se rend là où il est requis.

De plus, comme souvent dans le cas des disciplines énergétiques, le Reiki s’accompagne d’une philosophie de vieDe la même manière que le yoga n’est pas juste une série de postures pour l’étirement musculaire, le fait de donner et d’accepter de recevoir du Reiki demandent de changer notre manière de voir, de penser, de sentir et de ressentir.

Toutefois, il est important pour moi de préciser que la pratique du Reiki n’est rattachée à aucune pratique religieuse. 

Le Reiki apporte de la détente et favorise l’enracinement

LES BIENFAITS DU REIKI

D’une manière générale et dans la vie de tous les jours, une séance de Reiki aide à soulager des tensions et du stress. En effet, il favorise la détente et l’enracinement. Incidemment, le Reiki peut aider à amener des changements positifs dans votre vie. De plus, il peut être utilisé en complément de traitements médicaux. Dans ce cas, il vise à créer un environnement favorable à la guérison. (Le stress étant souvent un obstacle à l’homéostasie).

Pour illustrer cela, j’aime bien cette pensée de Lisa Powers[1] qui dit : « notre corps a une fréquence électromagnétique avec laquelle il aime résonner. Quand tous les niveaux du corps sont en harmonie avec cette fréquence, la communication est forte. Le corps perd son efficacité à maintenir l’homéostasie quand les lignes de communications internes du corps sont coupées. Ces coupures se produisent quand nous stockons de l’énergie qui est dissonante avec notre résonance naturelle. »

UN PEU D’HISTOIRE

Depuis l’aube des temps, les humains ont pratiqué les soins énergétiques (magnétisme, chamanisme et bien d’autres). C’est peut-être pour cela qu’il nous est naturel de vouloir soulager une douleur en y posant sa main (vous le faites, les mamans le font quand leur enfant se blesse, etc.).

Dans le cas du Reiki, c’est un médecin japonais du nom de Mikao Usui qui l’a réhabilité en 1922. Il avait étudié des textes et symboles anciens parlant d’une méthode traditionnelle de guérison par les mains, mais n’arrivait pas à la mettre en pratique. Il a alors effectué une retraite de jeûne et de méditation de 21 jours, au terme de laquelle il aurait reçu l’illumination qui lui a permis de maîtriser, puis d’enseigner, cet art du soin.

DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE

Habituellement, une séance de Reiki se déroule sur une table de massage, par-dessus les vêtements. Cependant, elle peut efficacement être effectuée à distance.

Comme pour d’autres méthodes de soins énergétiques, le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne, par imposition des mains, par le toucher ou à distance, dans le but de rétablir la circulation du Ki dans le corps.

Au cours de la séance, qui dure de 45 à 60 minutes environ, il déplace ses mains sur (ou à une distance de 10-15 cm au-dessus de) plusieurs points du corps de la personne qui reçoit le soin. Quand il pose ses mains directement sur le corps, son toucher est doux.

Dans le Reiki, on dit que le praticien joue le rôle d’un canal que l’énergie universelle emprunte pour se rendre dans le corps de la personne. Par contre, ce n’est pas le praticien qui dirige l’énergie, mais le corps du receveur qui l’attire vers les endroits où il en a besoin. De plus, le praticien n’utilise pas son énergie propre dans le soin.

La séance proprement dite est généralement précédée d’un entretien de 10 à 15 minutes. Puis, elle est suivie d’un entretien de 30 minutes ou plus, pour continuer à apaiser ce qui a besoin de l’être. 

À QUOI S’ATTENDRE?

Les personnes ressentent parfois des sensations physiques comme des picotements, des fourmillements ou des changements de température. Elles peuvent voir des couleurs, sentir de la lumière ou du poids dans leur corps. Elles peuvent s’endormir ou se détendre. D’autres personnes peuvent ne rien ressentir du tout, ce qui est totalement acceptable. Les changements s’opèrent parfois sans fanfare. Aussi, il se peut que vous ne ressentiez rien sur le moment et que vous observiez des changements plus tard. C’est le temps qu’il aura fallu à votre corps pour intégrer l’expérience.

IMPORTANT

Veuillez noter que je ne suis pas médecin. Je n’établis aucun diagnostic. Mes services, non médicaux, demeurent de l’accompagnement de bien-être. Ils n’interviennent en aucun cas dans le déroulement des traitements allopathiques.

Sources:

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •