Encore un défi?

Tout d’abord, sachez que j’ai longtemps hésité à parler de ce nouveau défi ici. Je gardais une certaine gêne. Plus précisément, une partie de moi avait un peu peur d”aborder le sujet d’un nouveau défi. Comme si je n’en avais pas assez dans la vie! Peut-être aussi avais-je la croyance erronée que cela remettait en cause mon autonomie dans mon chemin de transformation? Et puis, j’ai eu envie de rendre hommage à Lilou Macé, qui propose gratuitement ou pour de petites sommes, de nombreux outils de développement personnel. Quel meilleur moyen de le faire que de partager ce que je vis à travers les outils qu’elle propose?

Mon défi des 100 jours, saison 2

Actuellement, je suis dans ma 2e saison. En effet, une saison correspond à une période de 100 jours que l’on fait dans le cadre d’un défi des 100 jours. Votre saison commence le premier jour de votre défi. Quand vous avez terminé une saison, il est possible d’en attaquer une nouvelle, afin de continuer à progresser sur votre chemin de transformation. Lilou elle-même aborde de nouvelles saisons régulièrement (tous les 100 jours, en fait) et propose de le faire avec elle. En ce qui me concerne, de mai à octobre derniers, j’avais “travaillé” sur le thème de l’intuition. Depuis fin novembre, dans le cadre de ma saison 2, j’essaie de percevoir ce qui est magique dans mon quotidien, depuis le monde visible ou invisible. (Vous remarquerez que j’avais laissé une intersaison entre les 2, influence involontaire de la tradition chinoise?). Sans compter que le thème de la magie au quotidien est proposé par Lilou en coécriture avec Arnaud Riou, un auteur que j’affectionne particulièrement.

Magie. Image de Johannes Plenio pour Pixabay

Le principe du défi des 100 jours

Il est intéressant de noter que le principe du défi des 100 jours, que Lilou Macé a lancé il y a un peu plus de 10 ans, est de mettre en application des outils de développement personnel qui ont été développés, testés, expérimentés par d’autres personnes auparavant. Par contre, ce qui est particulier au défi des 100 jours, c’est que l’on s’attaque à un défi quotidien pendant une période de 100 jours, sur un thème particulier. Cela a pour objectif de mettre en application des outils pour avancer dans un chemin de transformation pas à pas, sans abandonner en cours de route.

Pour résumer, cela ressemble un peu à ce que je proposais à l’époque dans mon défi Énergie. Sauf que j’avais choisi d’appliquer un outil tous les jours pendant 7 jours, puis d’en changer la semaine suivante. Disons qu’ici, le rythme est un peu plus soutenu. Parfois, cela peut bousculer! Toutefois, le cahier qui vient avec le Défi prévoit un espace pour évoquer nos prises de conscience, nos difficultés, comme nos succès. En plus, avec le Défi des 100 jours, je ne suis pas seule dans mon coin de blog. Je peux partager mes expériences, bonnes ou difficiles, avec d’autres participants, que Lilou appelle “ses délicieux co créateurs”.

Concrètement

Ainsi qu’à mon habitude, je n’aime pas rester longtemps dans la théorie. C’est pourquoi j’arrive à la section où j’illustre mon propos avec des cas concrets.

Mon défi du jour 17

Par exemple, mon défi du jour 17 était le rire. Cela peut sembler anecdotique. En effet, tout le monde sait que le rire est bon pour la santé, qu’il booste le système immunitaire, favorise la respiration et la circulation sanguine, sans compter qu’il fait travailler toute une palette de muscles, dont les fameux abdos! Sauf que, quand un tel défi tombe le jour où tu as le moral dans les chaussettes, c’est là que tu comprends en quoi c’est un challenge! C’était mon cas. Mais rien n’arrive par hasard, n’est-ce pas?En plus, il s’agissait de rire sans raison, comme dans les exercices de yoga du rire, pour ceux qui connaissent. Selon le fondateur du yoga du rire, il paraît que même si ton cerveau sait que tu ne ris pas “pour de vrai”, ton corps ne le sait pas et qu’il en bénéficie pareil. Cela implique que, non, non, non, pas question d’aller chercher des vidéos drôles pour aider un peu, parce que l’objectif est aussi de rire sans raison. Alors, ce matin-là, je me trouvais ridicule d’essayer de faire des “ho ho, ha ha”. Puis, au fur et à mesure que la journée avançait, je me suis prise au jeu. C’est ainsi que, dans la soirée, je n’arrêtais pas de rire sans raison avec mes enfants. En fait, l’idée est de faire semblant de rire et ensuite, naturellement, le vrai rire embarque, comme ça, sans motif. C’était magique. En conséquence, mes abdos travaillaient et je respirais super bien. Hop! Évacuée la morosité matinale!

La magie du rire. Image de Pexels pour Pixabay

Mon défi du jour 18

Le lendemain, nouvelle journée, nouveau défi. Il s’agisait de réfléchir à mon rapport à l’argent. Pas de répit pour les braves, autrement dit! Au départ, je ne savais pas comment l’aborder. Eh bien, tout d’abord, cela impliquait de reconnaître que j’ai une relation avec l’argent, que je le veuille ou non. Ensuite, j’aime bien me rappeler que l’argent, ce ne sont que des pièces de monnaie et des bouts de papier. Cependant, comme beaucoup, je lui associe parfois des notions telles que la liberté, le confort, l’autonomie, etc. En résumé, l’idée du défi du jour 18 était de mettre en lumière quelques points comme ceux énumérés ci-après, afin de rendre à l’argent la place qui lui appartient et de prendre conscience de ma propre valeur.

L’argent. Image de Nattanan Kanchanaprat pour Pixabay
  • Qu’est-ce qui m’agace à propos de l’argent?
  • Quelles sont mes références, l’histoire familiale à ce sujet?
  • De quelle façon est-ce que je dépense? Qu’est-ce que ça me fait quand je paie les factures?
  • À partir de quel montant puis-je me considérer comme riche?
  • Est-ce que je suis généreuse avec moi-même ou est-ce que je réserve ma générosité pour autrui?
  • Quelle étiquette est-ce que je colle à l’argent qui n’est pas l’argent? (Comme je le disais plus haut: liberté, autonomie, sécurité, stress, etc.)
  • Est-ce que je me raconte des histoires à propos de l’argent? (C’est-à-dire, y a t’il des raisons d’ordre pécuniaire que je me donne pour ne pas réaliser mes rêves?)

Et vous?

Y a t’il parmi vous des personnes qui font un Défi des 100 jours? Comment le vivez-vous? Sinon, avez-vous envie d’essayer? À plusieurs, c’est plus facile!

Sources

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire

Profiter de ce moment pour se (re)trouver - Les clefs du Ki · 18 mars 2020 à 11:47

[…] la recommandation du “Défi des 100 jours pour vivre la magie au quotidien” dont j’ai déjà parlé et se relier au 1er chakra. C’est-à-dire m’asseoir sur le sol. Amener mon attention à ma base […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *