Mon défi de la semaine 1!

Si vous n’avez pas lu la page dans laquelle j’expose mon défi, voici quelques mots sur l’objectif que je me suis fixé pour les 6 prochains mois. 
Mon but est de développer mon acuité sensorielle, afin de mieux percevoir et ressentir l’énergie.
Pour cette première semaine, j’ai choisi de me connecter aussi souvent que possible à mon corps subtil (ou énergétique). 

C’est-à-dire, chaque jour, plusieurs fois pas jour. Je vous décris plus bas comment je m’y prends, mais, auparavant, laissez-moi vous expliquer pourquoi j’ai choisi cette pratique pour débuter mon défi.

Histoire d’OH

Il s’est passé quelque chose de drôle un matin, quand j’habillais ma fille de 19 mois, Stella. Au moment où je lui mettais ses chaussettes, elle a dit « Ooooooh !», comme pour me dire« quelles belles chaussettes que voilà! ». Elle dit cela à chaque fois qu’elle découvre quelque chose de nouveau : « Oh! » (Quel beau pantalon! ), « Oh! » (Quelle jolie tuque),« Oh! » (Quel bel arbre), etc. Sur le coup, je n’y ai donc pas porté plus d’attention que d’habitude.

Toutefois, la seconde d’après, je me suis rendue compte qu’il était écrit « OH » sur ses chaussettes! J’ai trouvé que c’était un petit clin d’œil de la vie, comme pour dire que j’ai 10000 raisons de m’émerveiller chaque jour et, parfois, je n’en vois qu’une seule, ou pas du tout, même quand c’est écrit en toutes lettres.

Nous ne sommes pas séparés de ce qui nous entoure

Je trouve que cette histoire illustre bien le fait que, dans la vie de tous les jours, la plupart d’entre nous sommes focalisés sur nos désirs, nos activités, nos projets, nos problèmes, nos émotions, etc. Du coup, nous croyons que nous sommes séparés de tout ce qui nous entoure. Cette croyance nous isole encore plus et génère du stress, des tensions. Nous nous inquiétons pour nos proches, nos finances et l’état de la planète. Nous oublions que nous sommes des concentrations d’énergie reliées entre elles et au reste. En conséquence, bien souvent, notre propre niveau d’énergie diminue.

Mais si nous reconnaissons que nous appartenons à un tout, nous dépassons ces préoccupations temporaires.

La vie nous donne des chances

À chaque instant, la vie nous donne des chaussettes « oh! » pour nous rappeler ce que les enfants savent. Que nous faisons partie d’un tout et que nous n’en percevons qu’une infime partie.

C’est pourquoi, pour mon défi de cette semaine, j’ai choisi de m’entraîner chaque jour, au moins 3 fois par jour, à percevoir et me relier à mon corps subtil, lui-même étant relié à tout ce qui m’entoure. Pour m’aider, j’ai suivi les conseils qu’Eckhart Tolle donne sur le sujet, dans « Le pouvoir du moment présent ».

Comment se relier au corps énergétique?

L’objectif est de ressentir mon corps subtil. Pour y arriver, voici les étapes.

Quand j’ai 5 à 10 minutes de libre ou d’attente,

  1. Je ferme les yeux. Je prends 3 grandes respirations ou plus.
  2. Ensuite, je commence une visite de mon corps, de l’intérieur. Au cours de cette visite, j’essaie de ressentir chaque partie de mon corps, du dedans. Pour mon pied droit : je sens l’intérieur de chaque orteil, des coussinets, de la plante, du talon, du pied dans son ensemble. J’essaie de percevoir la vitalité de chaque partie, quelque chose comme une vibration, un mouvement, qui peut sembler à peine perceptible. Toutefois, plus je lui donne de l’attention, plus la sensation se renforce.
  3. Après, je me rends dans la cheville droite, de la même façon, je perçois la malléole interne, la malléole externe, les frémissements, le dynamisme. Puis je parcours le tibia, etc. J’explore ainsi tout mon corps. Au final, je le perçois comme un ensemble qui vibre. Alors, je reste un moment avec cette sensation. Tout au long de l’exercice, j’ai pris peu à peu conscience que mon corps ou les parties qui le composent n’ont pas vraiment de limites définies. Curieusement, je trouve cela rassurant à chaque fois et excitant!

À quoi ça sert de se relier au corps énergétique?

Spontanément, je dirais que cette pratique sert à :

  • se détendre aisément et rapidement,
  • recharger nos batteries,
  • s’émerveiller.

Tout d’abord, je parle de facilité et de rapidité, parce que je trouve que cet entraînement est possible à peu près partout et pratiquement à tout moment. Quelques secondes suffisent, quand j’attends, quand je fais une pause, quand j’écoute un cours, quand je lis quelque chose.

De plus, à chaque fois que je m’exerce à ressentir mon corps énergétique, je m’ancre dans le moment présent. Mon activité mentale diminue (je parle ici de toutes les pensées fatigantes que le mental produit à chaque seconde). Je suis alors capable d’observer le mental, je ne suis plus Mon mental. Cela amène une sorte de relaxation psychique.

Néanmoins, la détente peut aussi être physique. Effectivement, quand mes muscles ou mes mâchoires sont tendues (donc que la contraction musculaire est forte), le fait d’essayer de ressentir les vibrations, semble ramener un peu de mouvement, ce qui aide au relâchement. D’ailleurs ne dit-on pas que dans ce qui est dense, contracté, les particules d’énergie semblent très rapprochées? Par contre, dans ce qui est plus léger, aérien, les particules ne sont-elles pas espacées, en mouvement, dynamiques?

Quand je me relie au corps énergétique, je ne suis plus enfermée dans ce contenant

Quand je dis qu’elle sert à s’émerveiller, c’est parce que, pour ma part, le fait de ne pas sentir de démarcations nettes à mon corps, me fais vivre une impression de liberté. Je ne suis pas que mon corps ou que mes douleurs. De plus, je ne suis pas seulement enfermée dans ce contenant. Il y a bien une partie de moi qui est reliée à l’extérieur, au Tout. En outre, j’ai souvent l’impression que ma fréquence vibratoire augmente (c’est un des effets qu’indique Echkart Tolle). Or, qui dit augmentation de la fréquence vibratoire dit diminution de ce qui vibre à un niveau plus bas, comme la peur ou la colère. Et cela, n’est-ce pas tout simplement merveilleux?

Source: Eckhart Tolle, Le pouvoir du moment présent

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  

8 commentaires

NADINE LEBORGNE · 16 novembre 2018 à 18:38

Bonsoir Isabelle ,
Il est 23 h et avant d’ aller me coucher , j’ ai effectué l’ exercice ” comment se relier au corps énergétique ” que tu préconisais dans ton article .
Cela m’ a fait beaucoup de bien même si mon esprit a encore tendance à s’ évader lors de l’ inventaire des différentes parties de mon corps ….
Cela m’ a rappelé les exercices pratiqués lors de ma 1ère méditation pleine conscience débutée depuis peu !
Merci pour tes explication très claires , j’ ai aussi ressorti mon livre d’ Eckhart Tollé ” mettre en pratique le pouvoir du moment présent ” acheté il y a 3 ans sur tes conseils et ceux d’ Emmanuel …. je vais le relire !
A bientôt pour d’ autres aventures !!!

    Isabelle Burcheri · 16 novembre 2018 à 21:16

    Merci de veiller si tard pour commenter mon article! Oui, cet exercice ressemble à une méditation de pleine conscience. Toutefois, j’aimerais savoir si tu sens le corps énergétique lorsque tu fais cet exercice, c’est-à-dire une sorte de petite vibration qui parcourt le corps.

Leborgne · 17 novembre 2018 à 03:23

Bonjour Isabelle,
Oui , j’ ai ressenti une petite vibration , dans les doigts seulement , pour l’ instant !
Je vais refaire l’ exercice aujourd’hui et te tiens au courant .

    Isabelle Burcheri · 17 novembre 2018 à 13:00

    D’accord! Tu fais bien de réessayer, car, en général, les perceptions augmentent avec la répétition. Cela m’intéresse en effet de savoir si les sensations augmentent aussi pour toi.

NADINE LEBORGNE · 19 novembre 2018 à 17:58

Bonsoir Isabelle,
Après avoir effectué plusieurs fois l’ exercice , j’ ai ressenti de nouvelles sensations plus intenses que la 1ère fois…….

    Isabelle Burcheri · 19 novembre 2018 à 21:31

    Génial! Tes perceptions s’affinent donc au fur et à mesure. Si tu fais tous les exercices que je vais proposer au cours de mon défi, tu vas vraiment apprendre à développer ton acuité et sentir l’énergie!

Comment sentir l’énergie en 4 étapes (défi semaine 3) - Les clefs du Ki · 30 novembre 2018 à 15:56

[…] je me connecte à mon corps énergétique chaque jour. Parfois, ce n’est que pour quelques secondes. J’aimerais que ce soit davantage. C’est […]

Les clefs de Koi? De Ki? Du Ki! - Les clefs du Ki · 15 mai 2019 à 15:16

[…] de la boule d’énergie. De plus, vous pouvez le sentir à la surface de votre peau, quand vous vous reliez à votre corps énergétique. Enfin, vous pouvez l’entendre dans vos oreilles, en portant votre attention sur “les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *