Bonheur et énergie sont-ils reliés? Question intéressante s’il en est. En effet, quand j’ai décidé de m’occuper de mon bonheur, il y a exactement 16 ans, j’ai commencé à avoir plus de vitalité.

Ensuite, ce que je souhaitais du fond du cœur s’est manifesté dans ma vie (un amoureux, une installation à l’étranger, une famille, des chats, un jardin). Finalement, c’est comme ça que je suis arrivée sur le chemin du Ki, à chercher des clefs…pour m’engager moi-même vers un bien-être complet et accompagner les autres dans cette direction.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Comment est-ce que vous associez énergie et bonheur?” organisé par le blog l-univers-du-bonheur.fr que j’aime beaucoup et vous invite à découvrir. Si vous avez aimé l’article en lien, partagez-le s’il vous plaît. Vous m’aiderez ainsi à faire connaître ce blog 🙂

Qu’est-ce que le bonheur?

Récemment, j’ai eu l’occasion de poser cette question à un enfant. Avec un clignement d’œil, sa réponse a été: “Le bonheur, c’est quand les emmerdes se reposent”. “Cette réponse n’est pas de toi, elle est extraite d’un film, peux-tu proposer une autre réponse, STP?”.

Alors l’enfant m’a répondu : “Du haut de mes 9 ans, je dirais que le bonheur, c’est quand je suis content sans raison. Quand j’ai envie de sauter partout tout en restant assis. Quand je respire une fleur, que j’entends un oiseau chanter ou que je danse comme un fou. Si le bonheur était un animal, ce serait un chat, parce qu’il dort et il joue.” Il se lave aussi, mais bizarrement, il ne l’a pas mentionné.

Ensuite, il a ajouté: “Si c’était une fleur, ce serait une rose, à cause du Petit Prince. Si c’était une couleur, ce serait le bleu ou le vert.” Tiens, tiens, le vert, comme celle du chakra du cœur, me suis-je dit en moi-même.

Le bonheur de jouer avec l’énergie de l’eau. Photo Pixabay

Puis, je lui ai demandé: “Et dans quel endroit de ton corps, tu le ressens, toi, le bonheur?” Comme si c’était la question la plus stupide du monde, il a levé les yeux au ciel et il m’a dit: “Ben, dans le cœur”. Eh oui, patate!

Enfin, ma dernière question a été la suivante: “Est-ce que ça dure, le bonheur, selon toi?”. Alors ce grand sage incarné dans un jeune corps m’a répondu: “Oui, mais seulement si on le cultive”.

Est-ce bien le moment de cultiver le bonheur?

Il n’est peut-être pas aberrant de dire qu’en ce moment, nous vivons une époque perturbée. Notamment, les vies que nous menions “avant” ont été mises entre parenthèses. Beaucoup ont la conviction qu’elles ont même disparu. Pour couronner le tout, nous ne savons pas vraiment de quoi demain sera fait. Dans de telles conditions, peut-on encore cultiver le bonheur?

De mon point de vue qui n’engage que moi, je dirais: ‘Plus que jamais”. En effet, c’est le moment ou jamais de respirer les fleurs, de sentir la caresse du vent sur notre peau et de profiter du rire des enfants. Plus que jamais, je conseille d’entretenir notre joie et notre calme intérieurs. De surcroît, je recommande de nous aligner vers la réalisation de nos rêves.

Car toutes ses choses concourent à notre bonheur et n’appartiennent qu’à nous. En plus de renforcer notre système immunitaire!

Qu’est-ce que l’énergie?

Comme vous le savez, le terme “énergie” a plusieurs sens. Souvent, on l’utilise pour indiquer notre taux de forme, de vitalité. Ainsi, nous dirons : “Aujourd’hui, je déborde d’énergie”.

Je déborde de l’énergie du bonheur de chanter. Photo SeppH, Pixabay

Aussi, on utilise ce mot pour aborder des concepts qui relèvent de la physique mécanique (l’électricité, notamment, quand on parle d’économie d’énergie). Sinon, on l’utilise davantage dans le sens de la physique quantique: c’est-à-dire l’énergie qui fait se mouvoir les atomes et les particules.

C’est pourquoi j’utilise souvent le terme “Ki” pour référer à l’énergie. C’est-à-dire un principe de vie à la base de tout ce qui vit, doublé d’une intention, celle qui anime la vie. Ainsi, le Ki est en nous, autour de nous et nous sommes du Ki. Simple, non?

Comment relier le bonheur et l’énergie?

Il est certain que si on traite le sujet de l’énergie électrique, c’est un peu limitant pour développer tout un article sur le bonheur. Idem si on aborde seulement le niveau de notre forme physique.

Par contre, si on parle de Ki, alors là, tout s’éclaire! Non? Ah bon.

Avant de tout expliquer par le menu, je vais vous raconter une autre histoire, avec une autre enfant, celle-ci âgée de 11 ans, environ.

Énergie et bonheur dans une salle d’attente

À l’époque de cette histoire, je me trouvais dans la salle d’attente d’un hôpital. Comme souvent dans ce genre d’endroit, la fréquence vibratoire était faible. En d’autres mots, il y avait beaucoup d’énergies basses. D’ailleurs, c’est rarement un endroit où on voit des gens se lever pour danser. En général, s’ils se lèvent, c’est juste pour aller faire pipi ou parce qu’on les a (enfin!) appelés.

Quand la fréquence vibratoire change

Bref, trêve de digression. Dans la salle d’attente, à côté de moi, se trouvait une jeune fille. Elle avait l’air de s’ennuyer, mais en plus, elle semblait affligée. Aussi, je me suis mise à lui parler. Je lui ai demandé si elle se sentait triste. Elle a acquiescé. Alors, je lui ai demandé ce qu’elle aimerait faire, si elle avait tous les pouvoirs, pour ne plus se sentir ainsi. Aussitôt, elle s’est animée et avec enthousiasme m’a répondu: “Je prendrais une baguette magique et je la dirigerais sur chaque personne de cette pièce pour lui apporter de la lumière et de la couleur, au lieu de cet espèce de nuage noir qui leur pèse.” “D’accord”, lui ai-je dit à mon tour. “Maintenant, si tu imagines que tu as ce pouvoir et que tout est possible, que se passe t’il?” Pendant quelques secondes, elle ferme les yeux. Au début, je la vois froncer les sourcils en essayant d’imaginer. Donc, je lui recommande de prendre 2 ou 3 grandes respirations. Peu à peu, je la vois se détendre. À la fin, un sourire éclaire son visage. Puis, elle rouvre les yeux, regarde autour d’elle, me sourit et me dit:”C’était génial! Je les ai vus se lever les uns après les autres. Ils se sont mis à danser. D’autres ont commencé à jouer de la musique. Il y avait des lumières colorées partout!”.

Les couleurs du bonheur. Photo Jan Cigánek, Pixabay

Pour finir, je lui ai demandé comment elle se sentait à présent. Elle m’a répondu qu’elle ressentait de la joie et de la confiance. Moi-même, je pouvais ressentir tout cela, parce que je venais de communiquer avec mon enfant intérieur.

Comment j’associe énergie et bonheur

En fait, l’exercice m’a permis de me relier, certes à mon enfant intérieur, mais également à l’énergie, la force de vie en moi qui, quand elle circule librement, permet d’accéder à la joie et au bonheur. Parce que les émotions sont des énergies, lorsque nous les laissons circuler, elles laissent la place à autre chose.

Aussi, je ressens cet état de bonheur intérieur quand je pratique le Reiki ou le Shiatsu. Parfois, mon mental essaie d’intervenir en cours de séance et amène des doutes, des questionnements. Cependant, une fois que je les ai accueillis, ils laissent la place à un état de vigilance heureuse, dans lequel je n’ai plus de question ni de jugement. À force de pratiquer, je ressens cet état dans ma propre vie, à différents moments.

Ainsi, c’est en associant des exercices simples comme ceux décrits dans ce blog ici, ou ici et ma pratique en soins énergétiques que je continue à apprécier mon bonheur de tous les jours, quelles que soient les circonstances extérieures.

À l’inverse, quand, parfois, mon moral baisse ou mon irritation augmente, je m’en remets à un exercice ou l’autre, en plus de ma pratique quotidienne, pour faire circuler le Ki en moi!

Conclusion

Donc, j’ai la conviction que l’on peut accéder au bonheur en se reliant à l’énergie. Parce que plus nous nous relions à l’énergie et plus nous observons de signes et de manifestations qui nous montrent combien nous sommes reliés au monde et à sa beauté. Et prendre conscience de ça, c’est le bonheur!

Bonus

Parce que le bonheur, c’est aussi plein de petits moments, je vous invite à profiter de cette magnifique interprétation en langue des signes par Laëty de la chanson de Christophe Maé “Il est où le bonheur”. Enjoy!

Sources:

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

Déborah · 2 mai 2020 à 13:22

Super cet article Isabelle ! Véritable trésor cet enfant intérieur 🙂

    Isabelle Burcheri · 3 mai 2020 à 08:45

    Bonjour Deborah! Oui, à partir du moment où j’ai appris à l’écouter, elle a mis de la lumière et des couleurs dans ma vie! Je souhaite à tout le monde de vivre de telles expériences, c’est pour cela que je les partage. En plus, cela a l’air vraiment d’être mon sujet du moment. Je vais finir par rebaptiser mon blog “les clefs de l’enfant intérieur”!! 😁
    Belle journée!

FATTIER · 9 mai 2020 à 11:40

comme cela fait du bien de parler de bonheur, j’ai déjà plus de vitalité merci

    Isabelle Burcheri · 13 mai 2020 à 03:01

    Bonjour Sylvie,
    Vous m’en voyez bien heureuse. Cultivez ce qui fait augmenter votre fréquence vibratoire, comme la nourriture et les relations saines, la gratitude, la nature, le mouvement, l’air pur et…les lectures inspirantes!
    Je vous souhaite un beau parcours.
    Isabelle

caroline · 22 mai 2020 à 05:18

quel plaisir cet échange entre ton enfant intérieur et tous les enfants qui t’entourent 😊

    Isabelle Burcheri · 25 mai 2020 à 04:01

    Merci Caroline!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *